français / english / 上海交大巴黎高科评论

Partout ou presque, le taux de mortalité ne cesse de chuter, même en Occident où nous continuons à tenter le sort en prenant toujours plus de poids. Les progrès de la génétique laissent espérer de nouvelles percées médicales. Combien d'années supplémentaires pourrons-nous vivre? Et quel impact cet accroissement de la longévité aura-t-il sur nos sociétés?

Plus les années avancent, plus les statistiques se font pressantes: les plus de 65 ans représenteront en 2050 le quart de la population dans les pays les plus développés, contre 16% aujourd'hui. La montée en puissance des seniors bouscule les sociétés, entreprises et institutions politiques comprises. Après un entretien avec Francis Mer, ancien Ministre de l'économie et des finances de la France, ParisTech Review poursuit son analyse des bouleversements induits par le vieillissement démographique.

Pour gérer le vieillissement, pensons loin et rénovons la démocratie

Society April 14th, 2010, Francis Mer / Ancien ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie

Dans tous les pays développés, l'augmentation de l'espérance de vie - presque un trimestre par an au rythme actuel - conjuguée à la baisse de la fécondité entraîne un vieillissement démographique inéluctable. En 2050, un quart de la population française, par exemple, aura plus de 65 ans, contre 16% aujourd'hui. La décroissance de la part des actifs dans la population représente un défi économique majeur. Francis Mer, ministre de l'Economie et des Finances de la France de 2002 à 2004, analyse les enjeux du vieillissement dans cet entretien à ParisTech Review.

www.paristechreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : [email protected] / Landline : +33 1 44 50 32 89