français / english
PTR Editors

ParisTech Review et Shanghai Jiao Tong University sont fiers d'annoncer le lancement de SJTU ParisTech Review (上海交大巴黎高科评论). Basé à Shanghai, ce magazine en ligne a été créé pour un public chinois et international de dirigeants et cadres supérieurs.

Un forum international
La révolution technologique en cours – Internet, nanotechnologies, énergies renouvelables, génie génétique… – affecte le monde plus radicalement et rapidement que tout autre dans l’histoire. En même temps, des changements majeurs prennent place sur le plan démographique, le climat et les ressources naturelles. Le monde évolue. Les décideurs ont besoin d’une meilleure compréhension de ces changements et leurs répercussions.

Sur la plupart de ces thèmes, les décideurs chinois et occidentaux font face à des défis similaires, mais ils peuvent avoir des approches et des solutions différentes. Il est d’autant plus nécessaire d’organiser des discussions de haut niveau pour bénéficier de l’expérience des autres et comprendre leur vision.

SJTU ParisTech Review a pour ambition d’être un tel forum, avec des contributions de haut niveau signées par des experts, universitaires et dirigeants chinois et occidentaux. Tous les articles sont disponibles en mandarin et en anglais.

sptreview

Deux références mondiales
Derrière SJTU ParisTech Review, il y a deux institutions qui font référence au plan mondial. Fondée en 1896, SJTU est l’un des plus prestigieuse universités chinoises. Depuis l’ouverture politique du pays, elle s’est imposée comme une référence capable de lancer des initiatives d’envergure mondiale – comme le désormais fameux classement de Shanghai. ParisTech a été créé en 1991 comme un consortium réunissant 12 des meilleures grandes écoles françaises, associant une école de commerce, HEC, et 11 écoles d’ingénieurs autour de l’Ecole Polytechnique. ParisTech Review a été lancée en 2010 et compte désormais 95 000 abonnés.

En 2011, SJTU et ParisTech ont créé SJTU-ParisTech Elite Institute of Technology (SPEIT), une école d’ingénieurs internationale offrant des cours sur mesure qui associent besoins locaux et vision globale. SJTU ParisTech Review est une nouvelle étape dans cette collaboration. La revue est soutenue par EDF, acteur principal de l’énergie. D’autres mécènes seront invités à nous rejoindre.


L'équipe de ParisTech Review a le plaisir de souhaiter la bienvenue à Gina Zhang, la nouvelle rédactrice en chef de notre édition chinoise. Publiée en coopération avec Shanghai JiaoTong University, SJTU ParisTech Review publiera des traductions de nos articles ainsi que des textes originaux, en mandarin et en anglais. La revue sera en ligne à la mi-mai. Nous vous le signalerons ici-même.


Description du poste

Le rédacteur en chef sera en même temps le directeur exécutif de la revue. Le rédacteur en chef supervisera toutes les activités liées à la revue et sera responsable du contenu éditorial. Le poste est proposé par l’Université Jiaotong et il est basé à Shanghai. Il s’agit d’un contrat à durée indéterminée.

1. Mission initiale, immédiatement après le recrutement
• Supervision de la conception et du développement du site Web de la revue (les éléments techniques du site de ParisTech Review seront fournis)
• Définition des processus éditoriaux et techniques (avec l’aide de l’équipe de ParisTech Review)
• Définition des actions vers un lectorat potentiel
• Constitution du comité éditorial

2. Tâches permanentes
• Supervision de la traduction des articles de ParisTech Review en mandarin (6-7 articles par mois)
• Contrôle de la qualité et édition des articles
• Mise en ligne des articles
• Gestion et développement du lectorat
• Développement et édition d’une série d’articles spécifiquement chinois (dans une deuxième phase seulement, et avec parcimonie dans un premier temps : un par mois maximum), ce qui implique : choix des sujets par le comité de rédaction, identification des auteurs ou des personnes interviewées, soumission au comité, qui joue le rôle de l’examen par les pairs).
• Développement et entretien des liens avec les entreprises mécènes (avec l’aide de l’équipe de ParisTech Review)

3. Profil professionnel
• Expérience dans la gestion d’un magazine ou un journal (en ligne si possible)
• Excellentes compétences en rédaction et édition (mandarin)
• Familiarité avec Internet
• Si possible, expérience de la gestion d’un site web

4. Profil personnel
• Un gestionnaire, qui a eu des responsabilités managériales, au moins dans la gestion de projet
• Formation initiale d’ingénieur, ou au moins une bonne compréhension des sujets techniques
• Une maîtrise courante de l’anglais (la connaissance du français sera considérée comme un plus, mais ne se substitue pas à la maîtrise de l’anglais).
• Capacité à gérer des traducteurs et des rédacteurs
• Capacité à travailler de façon autonome
• Excellentes aptitudes relationnelles, de façon à pouvoir communiquer avec un comité éditorial de haut niveau et à aborder des auteurs potentiels également de haut niveau.
• Un/une journaliste scientifique ayant exercé des responsabilités managériales serait le candidat idéal.

Envoyez votre CV et votre lettre de motivation à Cédric DENIS-REMIS (cedric.denisremis-at-paristech.fr) et Richard ROBERT (Robert-at-paristechreview.com).


En janvier dernier nous avons fait une enquête auprès des abonnés à notre newsletter. 727 personnes ont répondu, succès inespéré qui témoigne de l'attachement de nos lecteurs à leur revue... Même si leurs réponses ne sont pas forcément représentatives de l'ensemble de notre lectorat (tous supports confondus la revue compte près de 90 000 abonnés et followers), elles constituent une précieuse source d’information.

Le choix d’une revue généraliste est confirmé
Une question portait sur la diversité des sujets. 89% des lecteurs interrogés pensent que c’est l’intérêt de la revue. 8% trouvent même que la revue est trop focalisée sur certains thèmes (comme l’énergie).

Derrière la curiosité intellectuelle, l’intérêt professionnel
A la question « Que représente pour vous ParisTech Review? », 39% des personnes interrogées répondent : « une source d’informations qui peuvent vous être utiles dans votre vie professionnelle » et 28% « une revue de référence qui vous permet de vous faire une opinion sur des sujets complexes traités de manière objective ».

1-Que représente PTR...

Style et format : plus de graphiques !
Une série de questions portait sur la façon dont les sujets sont traités. 86% des lecteurs sont satisfaits. La longueur des articles convient à 83% des lecteurs interrogés. Le style, enfin, est trouvé agréable par près de quatre lecteurs sur cinq.

2-style vous semble

La proposition d’illustrer davantage les articles intéresse les lecteurs : 43% souhaitent des graphiques, 20% des photos, 23% des dessins Nous avons commencé à introduire plus d’éléments graphiques, et nous continuerons.

3-illustrados

Neutralité et controverse : un message ambigu
La revue se veut neutre, et se donne pour objectif d’éclairer le débat sur des sujets controversés : y parvient-elle ? Plutôt bien, nous répondent 89% de nos lecteurs.

4-la revue se veut neutre

Mais devrait-elle laisser de la place à la controverse ? Pour cette question, les avis sont partagés : 47% de oui, 53% de non.

5-devrait-elle laisser

Nous en tirons la conclusion suivante : sans abandonner une volonté d’objectivité qui est notre marque de fabrique, nous pouvons faire la part de la controverse sur certains sujets qui demandent une approche plurielle. Soit au sein des articles, en rapportant plus systématiquement l’existence de controverses, soit occasionnellement en laissant s’exprimer deux points de vue différents sur un même sujet.

Les sujets
La question « quels sujets souhaiteriez-vous voir plus souvent abordés » proposait l’ensemble des thèmes de la revue. Elle ne fait apparaître que des gagnants, puisque chacune des réponses proposées recueille entre 4 et 9% des souhaits exprimés. Virent en tête : Innovation technologique (11%), Energie et ressources naturelles (9%), Crise, finance (9%).

6-sujets souhaits

Pratiques de lecture
Un article est d’abord lu en fonction du titre (62%), moins souvent grâce à son texte introductif (30%).

7-vous décidez de lire

34% des répondants déclarent le lire intégralement tout de suite ; 66% le parcourent et remettent sa lecture à plus tard. 66% le lisent sur l’écran de leur ordinateur.

8-vous le lisez maintenant

Les remarques sur le site Web
91% des personnes interrogées le trouvent agréable et facile d’usage. Mais des améliorations sont souhaitées par certains lecteurs : une mise en page plus aérée et plus lisible, un design de site plus audacieux, une recherche d’articles plus facile et des possibilités de recherches plus étendues, davantage d’illustrations, une charte couleurs un peu plus étendue. Plusieurs lecteurs regrettent l’absence d’une barre de recherche – or elle existe, sur la colonne de droite ; nous allons la faire remonter pour la rendre plus visible.

Tablette et smartphones
Peu de réponses, ce qui n’est pas étonnant car la plupart des abonnés à la newsletter consultent la revue sur le PC. Les améliorations souhaitées concernent la stabilité et la rapidité, les bugs (notamment sur iPad), la possibilité de sauvegarder les articles en PDF, l’ergonomie, le graphisme.

Comment les abonnés ont-ils découvert ParisTech Review ?
29% ont découvert la revue via un réseau d’anciens, 17% par un ami ; 36% y sont arrivés en cliquant sur un lien dans un autre site : 36%, et 18% par Google ou un autre moteur de recherche.

Qui sont ceux qui nous ont répondu ?
Leurs études : 58% sont diplômés d’une Grande École ParisTech (15% d’une autre Grande École, 14% d’une université française, 9% d’une université étrangère.

Leur profession
Ingénieur et consultant sont les deux métiers principaux de nos lecteurs, parmi une grande diversité de professions.

9-domaine activité pro

Leur domaine d’activité professionnelle
Cette information confirme la précédente avec la moitié des répondants dans l’industrie ou le conseil, et l’autre moitié équitablement répartie entre les différents secteurs.

Une enquête… et après ?
Nous remercions vivement les abonnés qui ont pris le temps de répondre au questionnaire. Une telle remontée d’information est très précieuse pour nous, aussi bien pour ce qu’elle confirme que sur les points qu’elle appelle à faire évoluer. Nous recommencerons l’exercice régulièrement, et nous espérons que vous serez nombreux à nous prêter votre concours.


Chers lecteurs, si vous lisez ParisTech Review sur iPad, vous avez sans doute déjà eu la mauvaise surprise de voir l'application bugger: par exemple en attaquant la page 2 d'un article vous êtes brutalement ramené à la première page. Nous avons la solution!

Le secret, c’est que l’application ParisTech Review consomme beaucoup de mémoire vive et que l’iPad n’en a pas beaucoup. Il en a d’autant moins que, bien souvent, d’autres applications sont ouvertes sans que vous le sachiez. En effet, sur iPad les applications ne se referment pas automatiquement lorsque vous les quittez. Vous devrez le faire manuellement.

Pour cela cliquez deux fois de suite sur le bouton « Home »:

home

Un bandeau apparaît en bas de votre écran : ce sont les applications déjà ouvertes. Notez qu’il peut y avoir plusieurs « pages » dans ce bandeau si beaucoup d’applications sont ouvertes, ce qui est souvent le cas lorsqu’on fait cette manipulation pour la première fois.

Il ne vous reste qu’à les refermer. Pour ce faire appuyez sur l’une d’elles et maintenez votre doigt dessus quelques instants, jusqu’à ce que toutes les icones se mettent à trembler et affichent un panneau « sens interdit » en haut à droite.

Cliquez sur le panneau « sens interdit » de l’application pour la fermer. Fermez autant d’applications que possible (en ne laissant ouvertes que celles sur lesquelles vous avez dû vous loguer, comme par exemple les réseaux sociaux). Cliquez ensuite sur le bouton Home pour arrêter le tremblement et revenir à une utilisation normale.

A présent, vous pouvez ouvrir l’application ParisTech Review sans craindre un bug. Bonne lecture et merci de votre fidélité,
Les éditeurs


Chers lecteurs,
le 14 avril 2010, ParisTech Review publiait son premier texte. Deux ans plus tard, 130 articles sont parus, qui représentent plus de 1,2 million de pages vues sur nos différents supports. A propos, les connaissez-vous ? En dehors du site Internet et de l’application iPhone où vous êtes très nombreux à nous lire, n’hésitez pas à essayer nos applications iPad, Android et Windows Phone, toutes gratuites et régulièrement mises à jour.
Nous en profitons pour saluer nos auteurs, nos partenaires et nos mécènes, sans qui nous ne pourrions continuer à faire vivre ParisTech Review. Mais cette revue est d’abord la vôtre: n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires, vos suggestions. Vous pouvez aussi nous proposer des articles, dans les commentaires de ce billet ou par messages privés: nous les soumettrons avec plaisir à notre comité éditorial.
Nous vous remercions pour votre fidélité,
Les Editeurs


Chers lecteurs,

En avril 2011, à l’occasion de son premier anniversaire, nous vous promettions que ParisTech Review serait disponible sur la tablette d’Apple. Six mois plus tard, nous sommes heureux de vous présenter l’application iPad de la revue.

Disponible gratuitement sur l’AppStore, notre application vous propose notamment de :
• Choisir votre langue (anglais ou français)
• Lire les derniers articles et les plus populaires
• Naviguer dans le contenu par thème ou par auteur
• Ajuster la taille de la police
• Partager les articles par email ou sur les réseaux sociaux
• Sauvegarder les articles pour les lire plus tard
• Bookmarker les articles
• Recommander l’application

Comme vous le verrez, nous avons accordé un soin tout particulier au design de l’application et à l’expérience graphique du lecteur, afin de vous rendre la lecture la plus agréable possible.

Nous serions très heureux de recevoir vos remarques (design, ergonomie, bugs éventuels) dans les commentaires de ce billet ou par messages privés. Votre retour sera bien entendu intégré dans les prochaines mises à jour de l’application.

A noter : nous avons également mis à jour le design de notre application iPhone. D’ici la fin de l’année, nos applications Android et Windows Phone seront également mises à jour pour profiter du travail graphique réalisé sur iPad.

Au plaisir de vous lire, nous vous remercions pour votre fidélité,
Les Editeurs


Chers lecteurs,

Voici un an que ParisTech Review a été mise en ligne.

Vous êtes toujours plus nombreux à nous lire et à vous abonner à notre contenu, et nous vous en remercions chaleureusement. A l’heure où nous rédigeons ce billet, vous êtes près de 20 000 à vous être abonnés sur le support de votre choix : newsletter mensuelle, application pour smartphones (iPhone, Android et WP7), flux RSS ou réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn). D’ici quelques mois, vous pourrez également consulter notre contenu sur votre iPad ou sur votre Kindle. Au total, vous pourrez lire ParisTech Review sur votre support de lecture préféré.

ParisTech Review se consacre, pour l’essentiel, à analyser l’impact sur l’économie, les entreprises, la société et les individus des innovations technologiques, et aussi des évolutions majeures qui affectent la démographie, le climat, les ressources naturelles. Nous avons notamment traité ces derniers mois les thèmes de l’énergie (le solaire, le nucléaire, les énergies renouvelables, etc.), de l’impact d’Internet (sur l’information, sur certains secteurs, sur le management, etc.), des crises et des bulles spéculatives qui marquent nos économies et nos sociétés. Nous avons également réfléchi à l’éducation, aux problématiques agricoles, au changement climatique, pour ne prendre que quelques exemples. Nous avons essayé de produire des articles de fond, qui ne se déprécient pas avec le temps, grâce à des auteurs et rédacteurs de qualité : universitaires et chercheurs, dirigeants d’entreprise, journalistes. Dans les mois à venir, nous vous proposerons toujours plus de nouveaux articles.

Pour améliorer encore notre contenu et sa distribution, nous avons besoin de votre aide. Aussi, nous serions très heureux de lire vos commentaires au bas de cet article ; vous pouvez également nous adresser ici des messages privés. Contenu de la revue, ergonomie du site ou de ses applications, suggestions : vos idées et remarques sont les bienvenues.

Au plaisir de vous lire, nous vous remercions pour votre fidélité,

Les Editeurs


Internet, énergies nouvelles, nanotechnologies, manipulations génétiques : la révolution technologique que nous vivons est sans doute la plus radicale de l’histoire. Dans le même temps, des évolutions majeures affectent la démographie, le climat, les ressources naturelles. L’alimentation de la population mondiale, la pauvreté, la mondialisation, posent des problèmes que seules des innovations technologiques peuvent résoudre. Le monde va changer en profondeur. Nous sommes tous concernés, dans nos entreprises, notre vie privée, nos choix de citoyens.

Le domaine de ParisTech Review : l’impact de ces innovations technologiques et de ces grandes évolutions sur les entreprises, l’économie, la société, les individus. Ses auteurs : des managers, des experts, des chercheurs, qui ont une expérience directe du sujet traité et une vision d’avenir. Son originalité : la liberté de ton, la rigueur de l’analyse, le refus de la pensée unique. Son objectif : sur chaque sujet, provoquer un débat dénué de toute référence idéologique ou politicienne (sauf à les dénoncer), et y faire participer ses lecteurs.

Uniquement accessible en ligne, ParisTech Review s’appuie sur deux grands partenaires, The Harvard Business Review et Knowledge@Wharton avec lesquels elle partage du contenu éditorial. Tous ses articles sont accessibles en anglais et en français. Une dizaine de nouveaux articles seront mis en ligne chaque mois, au fur et à mesure de leur disponibilité. Une newsletter informera périodiquement ses lecteurs inscrits des nouveaux articles mis en ligne.

L’abonnement à ParisTech Review est gratuit, de façon à lui donner la diffusion mondiale la plus large. Le financement de la revue est assuré par des entreprises mécènes. Son Comité éditorial veille à la qualité et à l’indépendance des articles publiés.

Nous invitons tous ceux qui, à travers le monde, ressentent le besoin d’une analyse libre et impartiale sur les innovations technologiques et les grandes évolutions qui sont en train de façonner leur avenir et celui de leurs entreprises, à nous rejoindre en s’abonnant (gratuitement) à ParisTech Review, et à participer à nos débats, notamment en commentant nos articles et en les diffusant dans leurs communautés (le contenu du site est utilisable selon les règles de la licence Creative Commons).

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la revue et sur les premiers articles. Découvrez les outils qui sont mis à votre disposition sur notre site. Faites connaître ParisTech Review à vos amis et correspondants dans le monde : le débat sera d’autant plus riche que notre audience sera plus large et internationale. Bienvenue, chers lecteurs : la parole est à vous.

Le Comité Editorial


Tandis que le monde change, les institutions humaines consacrent une part non négligeable de leurs moyens à assurer leur propre conservation en l’état et à éviter les changements structurels majeurs. Ce conservatisme n’est pas dû seulement au souci de leurs personnels de préserver leurs situations individuelles : lorsqu’un système a fait ses preuves depuis longtemps, entreprendre de le modifier en profondeur représente un saut dans l’inconnu, et les groupes humains ne sont pas prêts à prendre de tels risques, à moins qu’ils n’y soient contraints par la concurrence et les lois du marché, ou bien qu’ils se trouvent dans une situation intenable où ils n’ont plus rien à perdre ; le changement se fait alors dans la violence et la douleur : c’est la révolution.

L’objet de notre série base|zéro est d’imaginer, dans divers domaines du secteur généralement non marchand, et en ignorant volontairement les structures actuelles et les contraintes sociopolitiques, ce que pourrait être un système optimal adapté au monde d’aujourd’hui, tirant profit, tout particulièrement, des innovations technologiques. Ces articles n’ont pas pour ambition de proposer de nouvelles solutions à des problèmes pendants, mais, en élaborant ex nihilo —sur le papier— des systèmes rationnellement cohérents, crédibles et viables, de contribuer à la réflexion de toutes les parties concernées. Quant à décrire le processus qui permettrait de passer éventuellement, dans un pays donné, du système actuel au système base|zéro, il n’en sera évidemment pas question : ce n’est pas la règle du jeu base|zéro, qui se veut totalement déconnecté de la réalité actuelle des systèmes.

Jean Salmona
Fondateur et Président du Comité éditorial de ParisTech Review


www.paristechreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : contact@paristechreview.com / Landline : +33 1 44 50 32 89