français / english / 上海交大巴黎高科评论

OGM: comment réagissent les consommateurs indiens?

Business May 30th, 2016, Satish Y. Deodhar / Professeur d'économie, Indian Institute of Management Ahmedabad (IIMA)

En Inde, les médias ont fait état de tensions entre planteurs, producteurs de semences et multinationales agricoles. Mais que savons-nous sur le ressenti des consommateurs indiens? Ils ne s'expriment pas spontanément sur la question, sauf lorsque dans le cadre d'une enquête on les informe avec précision. La recherche a ainsi su cerner leurs perceptions, ainsi que le prix qu'ils sont prêts à payer pour éviter… ou au contraire pour obtenir des aliments GM!

De la compétition stratégique dans les cosmétiques

Industries May 18th, 2016, François Meunier / Président, Alsis Conseil, professeur associé de finance, ENSAE ParisTech

Pourquoi une société comme L'Oréal consacre-t-elle 10 fois plus à la publicité qu'à la recherche? La réponse relève de la concurrence stratégique, extrêmement dure dans le secteur du soin à la personne. Cette course aux armements publicitaires a un coût, payé par les consommateurs. Les économistes commencent à s'intéresser à ces cas où plus la concurrence est intense, plus les prix augmentent.

Intelligence artificielle: derrière le buzz, les chercheurs travaillent

Science and Technology May 12th, 2016, QIN Zengchang / Directeur, Intelligent Computing and Machine Learning Lab, Beihang University

La recherche sur l’intelligence artificielle (IA) a fait l'objet d'avancées majeures ces dernières années. De simples légendes de laboratoire sont devenues des produits de masse qui ont envahi le marché. Certaines technologies informatiques sont désormais suffisamment sophistiquées pour remplacer l'esprit humain et résoudre certains défis pratiques du quotidien. Où en est aujourd'hui l'intelligence artificielle? Que peut-on en attendre?

La sidérurgie britannique a-t-elle un avenir?

Industries May 11th, 2016, Elie Cohen / Economiste, Cevipof (CNRS - Sciences Po)

Le naufrage de la sidérurgie britannique a donné lieu à des débats confus et parfois contradictoires. L'instrumentalisation politique de ses difficultés tend à masquer des questions relevant d'abord de stratégies industrielles. Celles des firmes concernées, bien sûr. Mais aussi celles des États et de l'Europe.

Depuis plusieurs années déjà, le secteur juridique est touché par une évolution troublante qui s'apparente chaque jour un peu moins à un récit de science fiction. Les avocats et juristes s'interrogent à la vue de services numériques performants intégrant des fonctions de plus en plus complexes des métiers du droit. La Legal Tech est en plein essor, avec une multiplication des startups misant sur l'essor des nouvelles technologies. Des métiers séculaires, que l'on aurait pu croire épargnés par les nouvelles technologies, se trouvent ainsi au premier rang du phénomène d’assimilation par les intelligences artificielles. Dans un futur proche, le robot portera-t-il la robe?

Depuis un siècle, une voiture c'était quatre roues, un volant et un conducteur. Et si cela changeait ? L'explosion d'innovations, tant sociales que technologiques, fait du secteur un laboratoire du futur. Deux tendances: la course technologique et le pas de côté dans les usages. Un concept unificateur: la mobilité durable.

E-commerce et crowdfunding: pourquoi est-ce la même chose en Chine?

Industries April 18th, 2016, Julien Legrand / Yenching Scholar & Ingénieur Mines ParisTech

Les plateformes chinoises de financement participatif ont adopté une approche très différente de celle qui règne en Occident. On assiste en ce moment à l'absorption des activités de crowdfunding par les plateformes de commerce électronique, puisque l’environnement juridique et social impose des contraintes inconnues en Occident.

Pixar, ou l’art de garder un coup d’avance

Industries April 17th, 2016, Ed Catmull / Président, Walt Disney and Pixar Animation Studios

Comment conserver l'esprit d'innovation quand on a connu le succès? Comment stimuler la créativité quand on a en charge une grande entreprise? Un entretien avec le co-fondateur de Pixar, la société qui a créé le premier long métrage d'animation entièrement produit sur ordinateur.

L'industrie automobile est engagée dans une mutation de son rôle et de sa relation avec le consommateur, l'utilisateur final et la société en général. Elle contribue à l'émergence de nouvelles solutions de mobilité individuelle, parfois disruptives. Elle s'impose aussi comme l'interface de nouvelles logiques partenariales. L'innovation et la technologie sont le levier indispensable à ces mutations : les équipementiers automobiles en sont des acteurs-clés, aux côtés de leurs clients constructeurs, mais également de nouveaux acteurs industriels et de services.

Les pétroles non conventionnels américains face à la chute des prix

Industries April 7th, 2016, Thierry Salmona / Directeur général Innovation, Recherche & Technologie, Support Business, Imerys

La chute des prix du pétrole qui s'est produite à l'automne 2014 a considérablement changé la donne pour les pétroles non conventionnels américains. Le prix actuel de 50 à 60 dollars par baril limite le nombre de nouveaux forages qui peuvent être réalisés de façon économiquement raisonnable. Une baisse de plus de moitié de l'activité de forage aux États-Unis s'en est suivie. En l'absence du rôle régulateur que l'OPEP a désormais cessé de jouer, les pétroles non conventionnels américains peuvent devenir le facteur d'équilibre du marché. Dans le même temps l'industrie a déjà commencé à s'adapter très rapidement.

En rupture avec le pessimisme qui imprègne beaucoup de visions de l’avenir de la presse, nous sommes aujourd’hui dans une période de bouillonnement, que l’on peut voir comme la phase de création dans un moment schumpétérien. On voit apparaître de nombreuses startups, qui ne misent plus sur la publicité mais se recentrent sur le service rendu au lecteur. Le crowdfunding a libéré des initiatives et permet des expérimentations. Brief.me, une lettre quotidienne lancée en 2014, en est une.

La culture est le catalyseur de l'intelligence. Une intelligence artificielle sans la capacité d'interagir culturellement ne serait rien de plus qu'une curiosité académique. Or la culture ne peut pas être codée dans une machine; elle doit être le résultat d'un processus d'apprentissage.

L’explosion cambrienne de la blockchain

Science and Technology March 23rd, 2016, Alexandre David / Consultant et formateur, Eureka

Depuis que Blythe Masters a quitté JP Morgan Chase pour prendre les rênes de Digital Asset Holdings, la célèbre économiste et opératrice de marché a entamé une tournée de conférences pour parler de la blockchain. Le 2 juin 2015, elle déclarait que les applications financières blockchain se mesureront en milliers de milliards de dollars. Depuis cette annonce fracassante, les cabinets spécialisés reçoivent beaucoup d'appels qui tournent tous autour de la même question : comment la technologie blockchain pourrait-elle nous aider à prendre l'ascendant dans notre secteur? Il existe aujourd'hui une vive curiosité, mais aussi et surtout un véritable besoin de pédagogie sur le sujet des protocoles Bitcoin et Ethereum, ainsi que sur la technologie blockchain.

Partout dans le monde, les méthodes de construction ont engagé une mutation accélérée vers davantage d’innovation et d’efficacité, qu’il s’agisse de la conception des bâtiments, des solutions constructives mises en œuvre, ou de la distribution et de la pose des matériaux de construction. Une des dimensions de cette révolution est l’efficacité énergétique des bâtiments. Les solutions d’isolation, en particulier, connaissent une vague d’innovation sans précédent.

Réglementer les FinTechs: la voie européenne

Industries March 17th, 2016, Tobias Pfuetze / Entrepreneur dans les FinTechs, Senior Business Consultant, Mediaman Shanghai

Pourquoi réglementer les FinTechs ? L’approche européenne consiste moins à brider ces startups qu’à leur ménager un accès au marché, en standardisant un certain nombre de spécifications techniques qui permettront à ces prestataires de services de paiement de se connecter aux systèmes d’informations des banques traditionnelles. Lesquelles ont du souci à se faire.

Les défis de la complexité

Business March 15th, 2016, Howard Gross / Fondateur et président, HG Communications, LLC; ancien Senior Director of Global Communications, The Nielsen Company

Dans un monde où l’information, le capital et la main-d’œuvre ne sont plus limités ni par le temps, ni par la distance, presque tout a un impact sur presque tout. Les traditionnelles barrières à l’entrée disparaissent et des organisations qui opéraient jadis dans des univers séparés se heurtent à présent les unes aux autres, qu’elles soient en concurrence, coopèrent, ou les deux, dans des marchés reconfigurés. Entre transformation numérique et prise en compte de cette complexité, les modèles d’affaires et les cultures d’entreprise sont mis à rude épreuve. Individus et organisations n’ont pas simplement à gérer la technologie. Ils doivent maîtriser la complexité. Cela signifie d’être capable de prendre du recul et de considérer tous les composants critiques d’un système en constante évolution.

L’aventure Autolib’

Industries March 3rd, 2016, Sylvain Géron / Directeur technique, Canal+, fondateur et ancien dirigeant de Polyconseil

Autolib', c'est une aventure un peu folle d'entrepreneurs. Une aventure initiée par Vincent Bolloré, qui a lancé son projet de batterie électrique il y a une quinzaine d'années et qui a vu dans l'appel d'offres lancé par le Syndicat Mixte Autolib', association de communes de la région parisienne, l'opportunité de démontrer la performance de sa batterie à grande échelle. Une fois gagné cet appel d'offres, il fallait relever le défi de la réalisation informatique de ce projet, et cela dans un délai extrêmement court: l'engagement était une réalisation en moins de 12 mois. Ce défi impossible, c'est une petite société nommée Polyconseil qui l'a relevé.

Le US Federal Bureau of Investigation a demandé à Apple de débloquer un iPhone utilisé par un terroriste, déclenchant un débat qui retentit sur toute la planète. Le FBI invoque la sûreté nationale, les industriels craignent de créer un précédent qui pourrait avoir des conséquences fâcheuses pour la confidentialité et la sécurité des consommateurs, avec des répercussions négatives pour les entreprises. Juridiquement, le FBI avance sur un terrain incertain et certains experts considèrent que l'agence devrait se donner davantage de moyens, avec l'aval du Congrès, pour être en mesure de faire face à ce type d'obstacles technologiques.

L'agriculture et l'alimentation entrent à leur tour dans l'économie de plateforme, et sautent les étapes. Le développement rapide des interfaces numériques ne se limite pas à une mise en contact entre l'offre et la demande. À côté des places de marché, des plateformes collaboratives ont fait leur apparition, les unes dédiées au financement, d'autres aux échanges de services. Les professionnels réinventent d'anciennes formes de solidarité et s'essaient à de nouvelles activités. Enfin, les particuliers entrent dans le jeu, bouleversant les usages et récrivant les codes.

Investissements verts: si le bâton ne marche pas, essayons la carotte!

Business February 8th, 2016, Robert Bell / Professeur de management et ancien président, Département des sciences économiques, Brooklyn College, City University de New York

Comment agir sur le changement climatique ? Le débat actuel se concentre sur la réduction de la consommation de carbone. Mais les instruments de politique économique disponibles aujourd'hui ne sont ni efficaces, ni réalistes. La taxe carbone et les permis d'émissions sont des systèmes coercitifs. Ils peuvent marcher… s'ils sont suffisamment contraignants. Or qui accepterait de subir un stalinisme vert? Plutôt la carotte que le bâton, donc. Dit autrement : il est temps d'exploiter la créativité de l'innovation financière pour faire œuvre utile.

www.paristechreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : contact@paristechreview.com / Landline : +33 1 44 50 32 89