français / english / 上海交大巴黎高科评论

WeChat, ou comment prendre les plateformes à leur propre jeu

Business January 15th, 2017, Julien Legrand / Yenching Scholar & Ingénieur Mines ParisTech

L'application chinoise WeChat, développée par Tencent, c'est à la fois WhatsApp, Facebook, Skype, Uber, Amazon, Instagram, Tinder… et quelques autres. Non content de rassembler toutes ces fonctions au sein d'une seule application, Tencent a annoncé que WeChat distribuerait bientôt ses propres « mini-applis », concurrençant directement Google et Apple sur ce qui fait le cœur de leur puissance.

Uber et les taxis: qu’en dit l’économie financière?

Business January 12th, 2017, François Meunier / Président, Alsis Conseil, professeur associé de finance, ENSAE ParisTech

L'arrivée d'Uber, LeCab et autres plateformes VTC de réservation a un fort impact sur le marché des licences de taxis, tandis que les actions des nouveaux opérateurs s'envolent. De la capitalisation aux revenus, c'est l'ensemble du secteur qui voit aujourd’hui son économie bouleversée. Peut-on rendre raison de ce mouvement ? Les instruments de l'économie financière permettent d'en faire une photographie assez précise… sachant que le mouvement de disruption est loin d'être achevé: d'un côté Uber est loin d'avoir réalisé son potentiel, de l'autre il pave la voie à ses futurs concurrents.

The City and the Valley. Comment San Francisco est devenue la ville du XXIe siècle

Society January 8th, 2017, Olivier Alexandre / Sociologue, Labex Icca et Cems-Imm/EHESS PSL Research University

La Silicon Valley est sortie de son lit historique pour se déporter vers de nouveaux territoires. Sa partie la plus vibrante se trouve aujourd'hui à bonne distance de son périmètre traditionnel (autour de Stanford), puisque c'est à San Francisco qui concentrent désormais plus de 30% des investissements de la Californie du Nord ; c'est là que sont installés les sièges sociaux de Twitter, Uber, Salesforce et Airbnb, au même titre que les startups encore inconnues du grand public mais objets de toutes les attentions des grands VCs de la région. Ce décentrement correspond à une configuration inédite, car la ville de San Francisco et la Silicon Valley entretiennent de longue date une forme de distance économique, sociale et symbolique.

La tendance à la personnalisation croissante de l'alimentation est le fruit de la convergence de très nombreuses avancées scientifiques et technologiques et de l'aspiration croissante des consommateurs à une individualisation des produits et des services et à une prise en compte de leurs préoccupations en matière de santé. Les opportunités en termes d'innovations apparaissent dès lors immenses. C'est ce qui explique en grande partie l'engouement actuel autour du secteur de la foodtech. Certaines de ces innovations sont d'ores et déjà sur le marché ou en quête d'investisseurs. D'autres sont encore à l'état de prototype ou de projet de laboratoire.

L'alimentation personnalisée ne se limite pas à une offre alimentaire de plus en plus individualisée visant à répondre aux besoins de chaque consommateur. Elle se caractérise aussi par la volonté du consommateur de maîtriser davantage ce qu'il consomme, sa façon de se nourrir et même l'élaboration du produit alimentaire en produisant, en transformant et en contrôlant sa nourriture via des technologies toujours plus sophistiquées, mises au service de ses envies et de ses normes de qualité.

Le pouvoir intellectuel à l’ère numérique

Society December 12th, 2016, Fred Turner / Directeur du département de Communication, Stanford University

La révolution numérique a redéfini notre culture littéraire et intellectuelle. Trois Américains illustrent ce processus : Norbert Wiener, le célèbre fondateur de la cybernétique ; Stewart Brand, un hippie des années 70 reconverti en entrepreneur à succès ; et, plus récemment, Tim O’Reilly, l’inventeur de formules comme « Web 2.0 » et « open source » qui ont un profond impact sur notre façon de voir le monde. Ces intellectuels d’un nouveau genre travaillent à la façon d’entrepreneurs de réseau.

Qualité de l’air et transition énergétique: le cas français

Society December 10th, 2016, Jean-Luc Legoupil / Président, Renard Engineering and Communication

Les émissions de polluants atmosphériques ont considérablement baissé en France depuis 1990. Mais de nombreux progrès restent à accomplir, surtout en ville, dans les zones industrielles et aussi paradoxalement dans les campagnes: ces polluants sont devenus moins visibles et plus subtils, et se déplacent au gré des vents et au-delà des frontières. Dans ce domaine, une analyse scientifique rigoureuse est nécessaire pour permettre d'affecter nos moyens collectifs et individuels aux actions réellement les plus efficaces pour notre bien-être.

Revenu de base universel: les contradictions d’une idée simple

Society December 8th, 2016, Charles Wyplosz / Professeur d'économie internationale et Directeur de l'International Centre for Money and Banking Studies, Graduate Institute, Genève

La tentation d'une réponse simple à une question compliquée est souvent irrésistible, mais c'est aussi une promesse d'échec. Qui ne rêve d'éliminer la pauvreté? Malheureusement, le chemin du rêve à la réalité est parsemé d'embuches et les raisonnements trop simples, ou trop confus, sont un bien mauvais guide.

Bitcoin et banques centrales: vers une révolution monétaire?

Society November 25th, 2016, Jia Kai / PhD graduate at the School of Public Policy and Management of Tsinghua

En sept ans, le réseau mondial de Bitcoin a atteint une valeur de 10 milliards de dollars et les banques centrales ont commencé à s'inquiéter des moyens de suivre la tendance, à la fois d'un point de vue systémique et technologique. Les débats sur la légitimité des monnaies numériques sont interminables, qu'il s'agisse de spéculations sur la possibilité qu'elles remplacent les monnaies fiduciaires, ou de la possibilité d'instituer un mécanisme de gouvernance comparable à celui des banques centrales.

La semaine dernière, Google, Facebook et Twitter ont promis de lutter, chacun à sa manière, contre les informations erronées, les discours haineux et autres exagérations, suite aux nombreuses critiques pointant l’impact de leurs algorithmes sur l’issue des élections présidentielles américaines. Mais ce débat, qui aurait dû avoir lieu plus tôt, laisse sans réponse de nombreuses interrogations préoccupantes.

Digital India: l’impact d’Internet dans l’Inde rurale

Society November 14th, 2016, Rekha Jain / Professeur, Indian Institute of Management, Ahmedabad

Le gouvernement indien a fait d'Internet un vecteur de la modernisation du pays, notamment dans les zones rurales. Si la connexion de dizaines de millions de foyers est une bonne nouvelle, quel en est l'impact réel ? Un moyen de le mesurer est d'interroger les usages, et de demander aux nouveaux internautes ce qu'ils en pensent.

Les géants de l'agroalimentaire élaborent des stratégies très actives pour délaisser le maelstrom compétitif de l'offre généraliste et chercher à se différencier, en développant des modèles d'affaires innovants. Trois stratégies récentes en témoignent… qui attestent aussi la difficulté de l'exercice. Elles ont été mises en œuvre par Danone et Nestlé, observés de près par leur grands rivaux Mondelez, Unilever et autres Pepsico.

Internet physique: la logistique du futur est au coin de la rue

Business October 31st, 2016, Eric Ballot / Professeur de management industriel, Mines ParisTech, PSL Research University

La logistique, aujourd'hui, c'est une activité qui se rêve en flux tendu et qui dans la pratique gère surtout de l'immobilité: des colis qui attendent dans des entrepôts. Une logistique conçue sur le modèle de l'Internet physique serait beaucoup plus dynamique. On passerait enfin des stocks aux flux.

Jugaad innovation et reverse engineering: pas si facile à mettre en pratique!

Industries October 26th, 2016, Alok Bardiya / Directeur général Inde, Cisco Investments

Une petite musique flottait dans l’air ces dernières années: des produits de base à bas prix, provenant des marchés émergents, pourraient profiter de leur succès dans leur pays d’origine pour ensuite monter en gamme et conquérir les marchés mondiaux. Dans les faits, les résultats n’ont pas été la hauteur des attentes. Mais d’autres stratégies ont marché, et on peut aujourd’hui tirer quelques leçons de ces échecs et de ces succès.

Nommée de plus en plus souvent dans les classements d'entreprises innovantes et en hyper croissance, Anaplan propose une solution de planification stratégique qui tranche avec tout ce qui existait jusque-là. Accessible en ligne, à la demande, simple à utiliser par des non spécialistes, sa plateforme permet de simuler toutes sortes de décisions et d'évaluer précisément les étapes de mise en œuvre dans les domaines commerciaux, financiers, RH, logistique, etc.

On connaissait le billet vert, voici les obligations vertes. Cette valeur mobilière émergente, dont les émissions ne représentent encore à peine que 1% du marché obligataire mondial, a le vent en poupe. Utilisée principalement par des institutions, de grandes entreprises et des collectivités locales, elle vient de faire son entrée sur le segment de référence : les obligations souveraines.

L’art indien de l’innovation

Society October 10th, 2016, Richard Robert / Directeur, ParisTech Review

Dans la géographie mondiale de l'innovation, l'Inde est à cheval sur deux continents. Ses ingénieurs ont largement contribué aux succès de la Silicon Valley : le père de la prise USB, celui de la puce Pentium d'Intel, le directeur général de Microsoft sont indiens, tout comme une partie du senior management de Google. La réussite de cette diaspora ne traduit pas seulement la qualité des ingénieurs indiens. Elle peut être mise en relation avec une culture d'innovation originale, qui s'exprime d'abord dans une étonnante capacité à renverser les concepts. Trois méta-innovations, et non des moindres, illustrent cette agilité intellectuelle : elles touchent aux marchés, à l'ingénierie, au management.

Qui sont les serial entrepreneurs des licornes?

Society October 4th, 2016, Monique Dagnaud / Directrice de recherche, EHESS, PSL Research University, Institut Marcel Mauss

Sur 60 000 start-up du Net américain créées dans les dix dernières années, 0,14% sont devenues des licornes: de jeunes entreprises dont la valorisation boursière dépasse un milliard de dollars. Qui sont les serial entrepreneurs, ainsi qu’ils se nomment, qui les ont fondées ? Ce club des gagnants recouvrait 84 entités fin 2015, contre 39 en 2013. Leur profil est très marqué.

Trois leçons de la saga Parrot

Industries September 28th, 2016, Henri Seydoux / Président-directeur général, Parrot

L'aventure de Parrot est une suite de rebondissements, qui débute en 1994 avec des agendas électroniques à commande vocale. Ce n'est pas un succès commercial‚ mais la technologie est recyclée dans le téléphone de voiture pour créer un kit mains libres‚ et Parrot devient rapidement un acteur majeur de ce marché. Suivent des produits communicants destinés au grand public. En 2010 est lancé un drone jouet pilotable avec un smartphone, une réussite qui fait aujourd'hui de Parrot l'un des principaux fabricants de drones civils. Trois leçons majeures sont à retenir de cette expérience: on peut trouver des financements à chaque étape de la vie d'une start-up; il faut constamment se renouveler car les cycles de vie des produits high-tech sont courts; il faut préférer le B to C au B to B et vendre des produits plutôt que des technologies.

Santé et numérique: l’eldorado chinois est-il accessible aux Occidentaux?

Business September 26th, 2016, Julien Legrand / Yenching Scholar & Ingénieur Mines ParisTech

Le système de santé chinois est confronté à de nombreux défis, ce qui offre des opportunités aux firmes occidentales capables de faire valoir leur expérience pour proposer des solutions. Mais la Chine dessine désormais sa propre voie, en tirant pleinement parti de la puissance du numérique. Pour entrer dans le jeu, il faut en comprendre les règles.

www.paristechreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : contact@paristechreview.com / Landline : +33 1 44 50 32 89