Depuis ses modestes débuts en 2002, la scène technologique londonienne est devenue l'une des premières en Europe. Avec une population très internationale et des politiques publiques volontaristes, Londres se montre capable d'attirer des talents venus d'Afrique et d'Asie, mais aussi des Etats-Unis. Nouvelle venue dans le secteur des technologies de l'information, la capitale britannique conserve l'énergie des outsiders.

L’infographie ci-dessous présente, chiffres à l’appui, les principales tendances qui animent le secteur des technologies à Londres : entreprises, métiers, emploi. Ville de commerce et de finance à l’origine, la capitale britannique s’est résolument tournée vers les technologies et en une dizaine d’années elle a rattrapé son retard.

Entre 2009 et 2012, les emplois du secteur ont connu une croissance de 16,6%. Le nombre d’entreprises technologiques et numériques à Londres a augmenté de 76%, passant de 49 969 à 88 215. L’économie numérique elle-même représente désormais 8,3% du PIB britannique et les rapports prévoient que ce chiffre passera à 12,4% en 2016.

Ce dynamisme s’explique d’abord par un contexte favorable, qui ne se résume pas aux atouts naturels d’une grande ville internationale. Les entrepreneurs ont accès à l’orientation, à la formation et aux opportunités d’investissement à travers le programme gouvernemental Tech City UK, lancé en 2010, mais aussi grâce aux accélérateurs et incubateurs tels que le Campus Google et TechStars, et enfin aux nombreux séminaires, activités de networking et de démonstration liés aux espaces de travail partagé tels que Hoxton Mix.

Les politiques publiques jouent un rôle central dans cet essor. On peut citer des programmes comme l’EIE (Enterprise Investment Scheme) et le SEIS (Seed Enterprise Investment Scheme), mais aussi des crédits d’impôt pour la R&D comme la Patent Box, la création du visa Entrepreneur, le programme Future Fifty qui offre des compétences supplémentaires pendant un an à cinquante startups, une modification de la réglementation sur les offres publiques d’achat et la création d’un segment « entreprises en forte croissance » sur le London Stock Exchange. L’ensemble de ces programmes offrent de nombreux avantages aux entrepreneurs et encouragent davantage d’investisseurs à soutenir ces entreprises à forte croissance.

Un certain nombre de clusters se sont ainsi développés dans la capitale britannique, qui articulent des dynamiques locales aux politiques nationales.

Au nord de Londres
Le nouveau siège de Google au Royaume-Uni, à King’s Cross, devrait ouvrir en 2017. Le bâtiment de 85 000 m2 accueillera 5000 personnes. Le déménagement devrait attirer d’autres entreprises technologiques à King’s Cross.

Au sud
L’accélérateur Level 39 (Canary Wharf) est déjà partie intégrante de la scène tech de Londres. C’est le plus grand accélérateur d’Europe pour les technologies liées à la finance, à la distribution et aux villes du futur.

Croydon Tech City, la Silicon Valley britannique, est situé au sud de Londres. C’est une communauté de développeurs de logiciels, de sociétés de capital-risque, et d’entrepreneurs.

A l’est
ICity, un nouveau quartier numérique situé dans le Parc olympique de la Reine Elizabeth, sera un centre d’innovation, d’éducation et d’entreprenariat avec plus de 7500 emplois. Le Hackney Community College a lancé le premier programme d’apprentissage numérique du Royaume-Uni et l’Université de Loughborough créera un nouveau centre de recherche.

A l’ouest
L’ouest de Londres est engagé dans un programme de développement de 2,5 milliards d’euros avec la création d’un campus de recherche et d’innovation de 10 hectares par l’Imperial College.

Les effets sur l’emploi

Jenny Beswick - Effects Of Technology In Jobs-4

(Crédits : merci à l’équipe Technology jobs du Telegraph.)

More on paristech review

By the author

  • Un coup d’oeil sur la scène technologique londonienneon March 17th, 2014

www.paristechreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : contact@paristechreview.com / Landline : +33 1 44 50 32 89